Simple comme bonjour ? Bienvenue en Allemagne

Bonjour, suite à la demande formulée par un Niçois d’adoption en réaction à l’avant-dernier article publié, je vais à présent tenter de m’attaquer à l’art des salutations en Allemagne. Si, globalement, nos voisins d’outre-Rhin fonctionnent de la même manière que les Français, il y a évidemment quelques subtilités à intégrer afin de ne pas commettre de faux pas (der Fauxpas en allemand) lors de votre première rencontre avec un natif. Cet article n’a pas la prétention de refléter avec exactitude la réalité dans 100% des cas, mais j’essaie ici de vous présenter ce qui se rapproche le plus possible de mes observations sur le terrain. Nous sommes humains, donc il y aura toujours des comportements inattendus.

bonjour main barbie allemagne
Bonjour les garçons !

Joindre le geste à la parole

Rien qu’en France, ce n’est pas toujours évident non plus. D’une à quatre bises selon les régions, il est facile de se tromper au moment de dire bonjour à son interlocuteur. Alors vous imaginez bien que chez nos voisins, les habitudes sont forcément un peu différentes.

Tout d’abord, commençons par le plus facile et par ce qui ne change pas d’un côté ou l’autre du Rhin. Deux hommes qui se rencontrent se saluent en se serrant la main. Messieurs, il n’y a pas de doutes à avoir en mettant les pieds en Allemagne pour la première fois, c’est pareil. Ensuite, prenons l’exemple où deux femmes se retrouvent. Si elles se connaissent, il y a de très grandes probabilités pour qu’elles se serrent mutuellement dans les bras (le fameux “hug” anglo-saxon). Il se peut qu’elles ajoutent une petite bise sur la joue en passant selon l’humeur du jour. Mais si, au contraire, elles ne se connaissent pas, une délicate poignée de mains du bout des doigts suffira.

Maintenant, nous allons croiser les genres et augmenter les risques de se tromper au moment de se dire bonjour. Un homme rencontre une femme, que se passe-t-il ? Vous allez me répondre que ça dépend si la fille est jolie ou pas… Certes, mais là n’est pas la question. Pour faire simple, au contraire de la France avec sa bise sur la joue, les gens privilégieront plutôt une accolade plus ou moins chaleureuse selon le degré d’amitié.  La bise entre un homme et une femme n’étant quasiment jamais pratiquée. J’ai bien une connaissance féminine allemande qui s’efforce de me faire la bise à chaque rencontre mais je la soupçonne de vouloir faire absolument “à la française”… Au contraire, si les participants ne se connaissent pas, alors une poignée de mains suffira (surtout à un entretien d’embauche). Bien sûr, comme signalé plus haut, impossible d’affirmer avec certitude quel sera le bon geste à adopter à coup sûr. Il m’arrive probablement de commettre des erreurs d’étiquette sans m’en apercevoir.

Pour finir, juste un petit exemple de décalage culturel. Il n’y a pas longtemps, je me trouvais sur une aire de jeux avec l’un de mes nombreux enfants, où je discutais du G20 avec une jeune maman allemande que je ne connaissais que depuis quelques minutes. A ce moment-là, une copine maman française est arrivée et est venue me faire la bise. Juste après, elle s’est dirigée vers la maman allemande pour lui dire bonjour en lui faisant également deux bises. Pendant une fraction de seconde, j’ai bien vu comme un éclair de surprise dans le regard de Tanja. La traduction de cet instant d’hésitation pourrait être la suivante: “mais pourquoi viens-tu me faire la bise alors que je ne connais ton copain que depuis 5 minutes à peine et toi depuis encore moins longtemps ?” Une poignée de mains accompagnée d’un “Hallo, ich bin Marie” aurait pu suffire. Ah, je vous avais prévenu que le congé parental était formidable et palpitant au quotidien…

La parole avant le geste

S’il y a bien une chose moins compliquée et plus détendue outre-Rhin, c’est le tutoiement. Ici, pas besoin d’attendre bien longtemps pour se mettre à tutoyer son interlocuteur. Quand ce n’est pas immédiat. Dans la rue ou dans les commerces, de parfaits inconnus se disent “Du” dès la première phrase sans être impolis. De mon côté, j’avoue ne pas oser tutoyer n’importe qui de peur de paraitre mal poli mais, au contraire, je passe certainement pour un mec coincé.

Afin d’être le plus complet possible, voici comment un Hamburger vous dira “bonjour”. Les “vrais” Hambourgeois (ceux nés au pied d’une grue du port) ne disent pas “Hallo” ou “Guten Morgen/Tag” mais tout simplement “Moin” (ou Moin, Moin). Cette expression vient du dialecte local parlé dans les environs, le “Plattdeutsch” (à l’opposé du “Hochdeutsch“, l’allemand classique). Cette langue encore très vivante est tout simplement incompréhensible pour le commun des mortels, fût-il Allemand. Le Plattdeutsch est la langue régionale dans tout le nord de l’Allemagne et était parlée avant l’apparition du Hochdeutsch. Quoiqu’il en soit, afin de montrer votre appartenance à la communauté locale, vous apprendrez rapidement à bien prononcer “Moin !” en allant acheter votre pain à la boulangerie.

Pour conclure, après 6 années passées en Allemagne, il m’arrive à présent d’être parfois hésitant sur la marche à suivre lors de mes passages en France. Puis-je faire la bise à une fille ou dois-je lui serrer la main pour ne pas paraitre impoli ? Est-ce que le “hug” serait accepté ou bien jugé trop collé-serré ? Bref, tout cela représente sans doute le lent processus d’acculturation qui se met en place ainsi que la réaction de mon système immunitaire qui combat l’invasion allemande. Mais rassurez-vous, je n’ai pas encore succombé aux charmes d’une paire de Birkenstock.

salut main africain outre-rhin
Tschüss !

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *