Pour éviter le sommet, passons dans le tunnel !

Du pain, de la bière et des jeux ! Dans sa volonté de proposer des divertissements toujours plus grandioses, la ville d’Hambourg avait mis le paquet pour obtenir l’organisation des Jeux Olympiques 2024. Un référendum plus tard, les habitants ont voté majoritairement contre. Du coup, plouf ou plumps outre-Rhin, c’est tombé à l’eau. Alors, le maire s’est rabattu sur d’autres festivités sportives. Ainsi, Hambourg s’est vue adjuger la réception et la facture du sommet du G20 (6-8 juillet) où sont attendus des dizaines de milliers de casseurs enragés manifestants engagés venus de toute l’Allemagne. Si comme moi, vous souhaitez éviter le chaos qui s’annonce, j’ai la solution. Que diriez-vous d’une plongée sous l’Elbe, au cœur du tunnel historique (Elbtunnel) reliant les deux rives du fleuve ? Au moins, là-bas vous n’entendrez pas les hélicoptères et les sirènes de police !

 

affiche welcome to hell hambourg allemagne
Les Hambourgeois vous souhaitent la bienvenue dans la plus belle ville du monde. Aux armes !

L’histoire du tunnel sous l’Elbe

Pour commencer, quelques rapides détails concernant la construction du tunnel, enfin des deux tunnels jumeaux. Mais, faisons court avec les informations techniques car je ne voudrais pas vous endormir trop vite.

Les travaux ont débuté en 1907 et se sont achevés en 1911. Le tunnel a été creusé à 24 mètres de profondeur et passe sous le fleuve sur une longueur totale de 448 mètres. Je voulais vous faire un dessin pour simplifier, mais pour le coup, je vous aurais définitivement perdu. L’entrée sur la rive nord se situe à St Pauli-Landungsbrücken (métro ligne jaune U3) et relie la rive sud à Steinwerder. Rien que d’imaginer le travail que le percement des deux tunnels a dû demander il y a plus d’un siècle, cela me laisse admiratif. Et tout ça, à l’aide d’une seule pioche ! Y a pas à dire, ils sont forts ces Allemands pour tout ce qui touche à l’industrie et au football. Rien à voir avec la construction du nouveau tunnel avec des moyens modernes à la fin du 20ème siècle et venu remplacer celui dont nous parlons dans cet article.

Bref, le 7 septembre 1911 (un jeudi pour être précis), le tunnel était ouvert aux piétons. Peu de temps après, le 30 novembre 1911 (également un jeudi), le tunnel était finalement accessible aux véhicules (charrettes tirées par des chevaux et autres bolides motorisés de l’époque). A noter, que jusqu’à aujourd’hui, le tunnel reste le seul endroit de la ville à l’abri de la pluie. Les attelages et voitures descendaient sous terre grâce à des ascenseurs (ou monte-charge) encore fonctionnels de nos jours (après rénovation).

elbtunnel hambourg allemagne
Elbtunnel
elbtunnel ascenceur aufzug hambourg allemagne
Les 4 ascenseurs (photo provenant de pixabay, libre de droits)

La plongée dans l’Elbtunnel

Aujourd’hui, le tunnel est toujours en service mais ne sert plus qu’aux promeneurs et cyclistes voulant passer d’une rive à l’autre sans prendre l’un des ferrys faisant la liaison. Il arrive parfois d’y croiser une voiture mais c’est très rare. Selon l’heure, la traversée retour peut être effectuée en bateau mais les navettes sont plutôt rares dans ce coin-là.

A Hambourg, la rive sud de l’Elbe est occupée en grande partie par le port industriel et il sera très difficile d’y manger une glace. Mais, la balade de l’autre côté vaut le coup et vous permettra d’admirer la vue sur la ville située en face sur la berge nord. Sauf si vous avez eu l’idée d’y aller un jour de brouillard évidemment.

Pour terminer avec la visite, je vous propose une sélection de photos présentant la balade. Vous pourrez également y admirer la couche de pollution recouvrant la ville ce jour-là.

PS: pour les fans de notre nouveau Président de la République française, je vous donne l’adresse de son hôtel à Hambourg pendant le G20 (Suite 612). Allez, et maintenant, tous aux barricades !

Mövenpick Hotel / Sternschanze 6 / 20357 Hamburg

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *